Publications collectives

Parution de l’ouvrage «Droit(s) et apparence vestimentaire – Du singulier au pluriel», le 27 août 2020, sous la direction de Géraldine Goffaux Callebaut avec la collaboration de Catherine Aurérin et Didier Guével, aux Editions Mare & Martin.

Publication des actes du colloque organisé le 9 novembre 2018 à la BnF

 

Click here to learn more

Droit(s) et apparence vestimentaire reprend les contributions des intervenants au colloque éponyme qui s’est tenu à la Bibliothèque nationale de France en novembre 2018. La manière de s’habiller peut n’être que la traduction d’un besoin (climatique, professionnel…) ou, au contraire, être lourdement signifiante (uniformes, vêtements religieux ou traduisant un signal sexuel…). Le vêtement peut être, également, l’expression de deux comportements contraires : la volonté de se singulariser (parures des chefs, habillements des ” incroyables ” ou des ” zazous ” de chaque époque…) ou celle de se fondre dans un moule commun (effets de mode, expression collective d’un groupe…). L’apparence vestimentaire, au croisement de ces différentes appréhensions, nous place à l’intersection de l’individuel et du collectif, tiraillés et en recherche d’un équilibre, un peu comme en Droit, où, sans cesse, l’on doit composer entre liberté du citoyen et obligations sociales. Dès lors, l’apparence vestimentaire mérite d’être appréhendée tant dans ses aspects juridiques, culturels et artistiques que dans ses implications sociétales et patrimoniales.

 

 

Parution de l’ouvrage « L’argent», le 20 août 2020, sous la direction de Franck Laffaille, aux Editions Mare & Martin.

Publication des actes du colloque organisé le 1er avril 2019 à l’université Paris 13

 

Click here to learn more

Résumé: Etudes pluridisciplinaires sur le thème de l’argent abordé sous l’angle du droit, de la politique, de l’économie, de la sociologie, de la psychanalyse, de la littérature et de l’histoire.

 

 

Une sélection d’articles issus du colloque conjoint organisé en novembre 2018 par l’Université de Paris 13 et l’université de Pondichéry sur les communs a été publiée par l’éditeur SAGE en anglais avec le titre Global Commons.

Avec les contributions de Didier GUEVELJulien CAZALACatherine FABREGOULEJean-Jacques MENURET et Geetha GANAPATHY-DORE

Sous la direction du Prof. Baskaran Mohanan Pillai (professeur invité la faculté de Droit en 2017) et Geetha Ganapathy-Doré.

La version kindle est disponible immédiatement sur la plateforme amazon.

Click here to learn more

Global Commons: Issues, Concerns and Strategies presents a comprehensive international perspective on the global commons—natural resource domains that are not subject to national jurisdictions and are accessible to all nations. These include the oceans, atmosphere and outer space, and specific locations such as Antarctica. Due to their critical importance in maintaining human lives and livelihoods, and their vulnerability to depletion, the collaborative preservation of the global commons is of great relevance to all human communities. Leading world powers, such as France, are increasingly adopting environmental policies as key to their functioning as democracies. After the Paris Climate Conference, there has been a spurt in cooperation between major nations, such as France and India, in the fight against climate change. This book provides exhaustive coverage of all the major facets of preservation of the global commons. It will, therefore, prove indispensable to all stakeholders in a new, just and sustainable world order.

 

 

Appréhender la diversité. Regards pluridisciplinaires sur l’appréhension de la diversité

Actes du colloque organisé les 11 et 12 octobre 2018, à la Maison de l’Europe

2020 ( Céline Ruet, Dir.)

Click here to learn more

La conception démocratique de la société implique que la diversité soit perçue « non comme une menace mais comme une richesse », selon la Cour européenne des droits de l’homme, car le pluralisme « repose aussi sur la reconnaissance et le respect véritables de la diversité ». Notion à caractère flou, la diversité constitue une composante essentielle de la société démocratique et il importe en conséquence d’en préciser la nature, l’évolution et les contours. La nécessité de prendre la diversité en considération conduit à interroger le cadre normatif de l’appréhension de la diversité et à réunir des manières de voir qui prennent leurs sources dans différentes disciplines, droit, philosophie, anthropologie, sociologie, démographie. Dans quelles limites, selon quelles modalités, par quels instruments, l’appréhension de la diversité est-elle susceptible de s’opérer ? Quel(s) modèle(s) d’appréhension de la diversité retenir ? Quelle articulation entre universalité des droits de l’homme et prise en compte de la diversité ?

Télécharger la présentation de l’ouvrage

 

 

Le génome en mal de droit(s) ?

Actes du colloque co-organisé avec le CRJ Pothier de l’université d’Orléans, le 14 février 2019, au Ministère de la santé

Publiés dans le n° 7-8 de juillet-août 2019 de la revue juridique “Personnes et Famille” aux Editions Lamy.

 

 

Regards des juristes d’Amérique latine sur la réforme du droit des obligations

Aux Editions L.G.D.J, 2019

Dirigé par Mustapha Mekki, codirecteur de l’IRDA

Click here to learn more

Quels regards les juristes d’Amérique latine peuvent porter sur la réforme française du droit des obligations ? C’est à cette question que l’Institut de recherche pour un droit attractif de l’Université Paris 13 , sous la direction scientifique du Professeur Mustapha Mekki, a tenté de répondre en mettant en place un projet de recherche international de deux années avec de nombreux collègues argentins, péruviens, mexicains et chiliens. Le produit de ces réflexions menées lors de séminaires de travail et de colloques internationaux est publié dans cet ouvrage. La reproduction des contributions écrites, certaines traduites par Mme N. la Valle, permet à la fois de mieux connaître les principes fondamentaux des différents droits des obligations d’Amérique latine et d’éclairer les juristes français par une critique constructive du nouveau droit des obligations. La comparaison entre le droit français et ceux de ces différents pays s’impose avec la force de l’évidence. Le droit français a été et est encore un modèle et une source d’inspiration pour les juristes d’Amérique latine. La lecture de leurs différents codes civils suffit à en prendre conscience. Seules les contributions étrangères ont été publiées. L’ouvrage est ainsi l’occasion de comparer les pays d’Amérique latine et de profiter d’un nouveau regard sur notre propre droit des obligations. Il s’adresse tant au monde universitaire (enseignants chercheurs et étudiants) qu’aux praticiens du droit (notaires, magistrats, avocats et juristes d’entreprise).

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

IRDA